Morphopsychologie et Modèle MBTI deux approches

Morphopsychologie et Modèle MBTI deux approches

Morphopsychologie et Modèle MBTI ((Myers Briggs Type Indicator) deux approches d’analyse de la personnalité qui vous révèlent qui vous êtes et de quoi vous êtes capable.

Cet article est un peu spécial, car il est écrit à deux mains.
En effet, Nicolas du blog developpersaconfiance.com et moi-même, avons décidé d’écrire un article en commun.

Nicolas du blog 
comment avoir confiance en soi avec le modèle MBTI
Nicolas du Blog – developpersaconfiance.com

Pourquoi écrire un article commun ?

Il se trouve qu’à la lecture de nos articles respectifs, nous avons découvert de grandes similitudes entre ces deux méthodes.
Nous avons pris contact, par blogs interposés et très rapidement nous avons ressenti l’envie de partager nos savoirs.
Et quand je parle de partager, ce n’est pas seulement entre nous.

Car cest la même envie qui nous anime : vous faire découvrir deux approches differentes de la personne humaine : la morphopsychologie et le Modèle MBTI.

Peu à peu l’idée d’un article commun a germé et, nous y voilà.

Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches
Illustration : Gerd Altmann

L’intérêt de notre démarche est de :

  • donner un aperçu rapide et complet de chaque méthode
  • répondre à des questions que vous vous posez
  • comprendre les avantages que vous pouvez tirer d’une analyse de personnalité

Dans la première partie de cet article, Nicolas vous présente le Modèle MBTI, ensuite c’est mon tour de vous faire un tour d’horizon de la Morphopsychologie. En guise de clotûre je vous propose une petite “conclusion maison”.

Mais sans plus attendre je passe la parole à Nicolas.

Le Myers Briggs Type Indicator (MBTI)

1 – Qu’est-ce que le MBTI ?

Si on consulte internet, le Myers Briggs Type Indicator est défini comme :

« un outil d’évaluation psychologique déterminant le type psychologique d’un sujet, suivant une méthode proposée en 1962 par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs. »

Cette mère et sa fille, se sont appuyées sur les travaux d’un célèbre psychiatre suisse, lui-même disciple de la référence en la matière, Sigmund Freud. Ces travaux avaient mis en évidence que chaque être humain fonctionnait naturellement, instinctivement même, en suivant des préférences neurologiques.
En clair, si vous agissez comme vous agissez, ce n’est pas entièrement voulu !

Modèle MBTI : les travaux de Carl Jung
Carl Jung

Pour donner une image, il faudrait voir le cerveau de l’homme comme une voiture. Avec un réservoir pour le carburant, un tableau de bord, des pédales, un levier de vitesse et une horloge. (Vous allez comprendre).

Quelles sont les caractéristiques

Le postulat de départ du modèle est que chaque personnalité est construite sur 4 axes. Chacun de ces axes, a deux extrémités dites orientations.

Axe 1 : énergie

  • Le premier, décrit la façon dont la personne, trouve son énergie. J’utilisais quelques lignes plus haut l’image du réservoir d’essence pour bien illustrer que cela renvoie à la manière privilégiée par chaque individu pour créer sa dynamique.

    D’un côté on trouve ceux qui auront besoin d’interactions sociales, de contacts multiples. Pour eux, plus il y a de monde, et plus ils rechargent leurs batteries. On les appelle les Extravertis (« E »).

    De l’autre côté, on a les Introvertis (« I »), qui au contraire recherchent de préférence à s’isoler de l’agitation de la foule. Pour « s’énergiser », ils préféreront s’isoler avec un bouquin ou se promener seuls en forêt.

Axe 2 : information

  • Le second axe, décrit par le modèle de Cook Briggs et Briggs Mayer, est celui qui renvoie à la collecte d’informations. Pour la mère et sa fille, nous avons tous un mode privilégié pour collecter les données au quotidien.

    Il existe d’un côté ceux qui ont une préférence pour leurs 5 sens (l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goût et la vue) et de l’autre ceux qui utilisent instinctivement en premier leur 6ème sens, l’intuition.
    Dans la métaphore de la voiture, ce second axe équivaudrait au tableau de bord, que le conducteur regardera pour connaître sa vitesse ou son niveau d’essence.

    Les deux possibilités de cet axe sont symbolisées par la lettre « S » (pour les Sensitifs) et la lettre « N » (pour les Intuitifs).

Axe 3 : décision

  • Le troisième « curseur » du MBTI, renvoie à la prédilection de l’homme pour son mode de décision Une fois l’information obtenue, nous privilégions soit l’utilisation de notre cœur pour agir, (symbolisée par le « F » de Feeling) soit celle de notre tête et de notre logique (représentée par la lettre « T » de thinking).

    Si je reprends l’image de la voiture, cette fonction renverrait aux pédales et au levier de vitesse. Fonctions que le conducteur utilise pour décider du comportement de son véhicule.

Axe 4 : action

  • Enfin le quatrième et dernier axe, détermine le « style de vie » de l’individu, c’est à dire son mode d’action préféré.
    Par opposition au Jugement (« J ») on trouve la Perception (« P).

    Il qualifie entre autre notre relation au temps et notre façon de changer nos habitudes.

    Dans l’habitacle de la voiture, cet axe pourrait être symbolisé par l’horloge. Que le conducteur regarde régulièrement s’il est plus « J » et qu’il ignore royalement si au contraire il est « P ».

Bref au final, l’angle de lecture du MBTI détermine ces 4 préférences pour chaque individu, et ainsi établit un modèle représentant 16 profils différents.
Ce sont les 16 combinaisons possibles qui renvoient aux 16 types de « cablâge » du cerveau.

Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches
Human brain digital illustration.

L’énorme apport de ces travaux sur la psychologie humaine, fut également le fruit du travail d’un autre psychologue américain du XXème siècle, David Keirsey. Ce dernier, reprit les travaux du MBTI et mit en évidence certaines corrélations.

En effet, il démontra que certaines combinaisons de ces lettres renvoyaient à ce qu’il appela, les « tempéraments ».

  • « idéalistes » : tempérament NF, (caractérisant les individus à la fois Intuitifs et Feeling)
  • « rationnels » : tempérament NT, (caractérisant les individus à la fois Intuitifs et Thinking)
  • « artisans de projets » : tempérament SP, (caractérisant les individus à la fois Sensitifs et Perception)
  • « gardiens des traditions » : tempérament SJ (caractérisant les individus à la fois Sensitifs et Jugement)

Quelles sont les utilités du MBTI ?

Le MBTI est considéré constituer un outil de développement personnel, et nous allons aborder maintenant ses 2 grandes utilités potentielles :

  • Tout d’abord, il permet d’apprendre à se connaître, à s’accepter, avant même de penser à évoluer.
    Trop de gens à notre époque ont du mal à s’aimer, et à naturellement se considérer. Cette attitude est essentiellement due au fait qu’ils se focalisent sur leurs défauts en oubliant que tout le monde en a.
    D’ailleurs, à ce niveau le MBTI décrit également les faiblesses directement liées à chacun des 16 profils.
  • Ensuite, il est un formidable levier de compréhension et d’acceptation de l’autre.
    Souvent, on peut être agacé par certains types de personnes. On ne comprend pas leur logique de prise de décisions, leur façon de se comporter au travail ou encore leur façon de réagir dans telle ou telle situation.
    Si on ne les comprend pas c’est assurément parce que notre fonctionnement personnel est différent.

    Oui mais voilà, sans aller jusqu’à excuser de mauvais comportements moraux, le MBTI permet de gagner en tolérance à l’égard d’une personne un peu trop conceptuelle (typique des intuitifs « N ») si l’on est « Sensitif » et par conséquent très ancré dans le concret. Ou, il permet de gagner en tolérance à l’égard d’un individu peu démonstratif de ses émotions (typique des personnes « T » qui prennent leurs décisions en écoutant prioritairement leur tête).

Modèle MBTI  et morphopsychologie tolérance et indulgence
Tolérance

2 – Comment déterminer à quel « type » on appartient et quelles sont les précautions à prendre ?

Déterminer son profil MBTI

S’il existe une multitude de tests sur internet, pour vous permettre de déterminer lequel des 16 « profils » MBTI est le vôtre, les experts en la matière estiment que seul un expert habilité et agréé, peut vous diagnostiquer à coup sûr.

Certes le MBTI est quelque chose à ne pas prendre à la légère (comme tous les outils de développement d’ailleurs). Mais il existe tellement de forums d’amateurs passionnés que même sans s’entretenir avec un formateur officiel, vous avez la possibilité d’apprendre comment fonctionne le modèle par vous même.

Sur mon blog (developpersaconfiance.com), j’ai d’ailleurs essayé d’établir une matrice excel d’après mes lectures. Cette dernière, permet d’avoir une première estimation de votre appartenance. Mais ce n’est qu’une estimation.

Cependant, il existe une autre méthode incroyable pour découvrir votre appartenance : LES TESTS PHYSIQUES !

Personnellement, c’est par cette méthode là qu’un consultant m’avait fait découvrir dans le cadre de mon entreprise, le MBTI. Par de simples tests physiques, il avait réussi à déterminer mes préférences neurologiques (les 4 axes évoqués précédemment), qu’un test papier et surtout une description incroyable de finesse étaient venus corroborer.

Plus que le récit détaillé de cette journée qui changea ma vie, je vous laisse regarder la vidéo suivante…

https://www.youtube.com/watch?v=pgbAy5PMFM4

En sortant j’étais convaincu ! Convaincu par les détails (d’une précision surprenante) sur ma personnalité, mais surtout par le fait que même sans me poser de question, ce consultant avait été capable de me cerner comme même mes plus proches amis n’auraient été capables de le faire.

Précautions à prendre

Comme évoqué précédemment dans cet article, le MBTI est un formidable outil et pour plein de raisons. Néanmoins avant d’éventuellement chercher à en savoir plus et pourquoi pas à faire le test pour essayer de déterminer votre profil psychologique sur mon blog (developpersaconfiance.com), il est nécessaire de donner quelques avertissements.

Un seul profil

  • On naît d’un certain « type MBTI » et on meurt du même type ; en d’autres termes on ne change pas d’appartenance à un profil au cours de son existence.

    Mais alors, si on ne change pas, en quoi c’est un outil de développement personnel me direz-vous ?

    Et bien je vous répondrai que certes on ne peut pas changer de « profil MBTI » mais on peut évoluer et apprendre à mieux se servir des fonctions moins naturelles. Ce serait comme si un droitier apprenait à écrire de la main gauche : il peut s’améliorer mais écrira toujours mieux de sa main naturelle.

Préférences de fonctionnement

  • Seconde mise en garde, il n’existe pas de bon ou de mauvais profil. Ce point est essentiel à intégrer. Le MBTI décrit juste des préférences de fonctionnement.

    Pour rester sur le comparatif des droitiers et des gauchers ce serait comme dire que les seconds sont meilleurs que les premiers ou le contraire… Cela n’a aucun sens.

    D’ailleurs au cours de la seconde guerre mondiale et au risque de faire dans la caricature, parmi tous les responsables du parti Nazis il y avait forcément des représentants de chacun des 16 profils ! Ce qu’il faut comprendre, c’est que le modèle donne simplement des précisions quant au fait que certaines personnes seront naturellement plus à l’aise dans dans certains domaines.

Profil déterminé à l’âge adulte

  • Il est impossible de déterminer l’appartenance d’un individu avant que ses fonctions soient suffisamment matures. On estime en général qu’avant 18 voire 20 ans nos préférences neurologiques ne sont pas encore arrêtées. Du coup, il est impossible de connaître le véritable « type MBTI » de la personne.

    Pour faire un parallèle ce serait comme chercher à déterminer si un nourrisson est gaucher ou droitier. En la matière, les psychomotriciens estiment qu’avant 3 ans il est risqué d’affirmer la préférence congénitale d’un enfant.

Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches

“Love” combinaison

  • Et en amour me direz-vous ? Et bien là aussi le modèle ne tire pas de conclusions irrémédiables… Toutes les combinaisons sont possibles ! Cependant, comme on peut préférer un homme (ou une femme) blond(e), il est possible d’être plus ou moins attiré(e) par certaines caractéristiques de profil.

    Il est tout aussi logique, que vous recherchiez certains traits de caractère chez votre moitié. Peut être espérez vous qu’il soit rassurant par son côté pragmatique, qu’il soit manuel et bricoleur… ? Dans ce cas là vous serez plutôt attiré par les personnes « S » (sensitives).
    Mais peut-être recherchez vous plutôt chez une femme, le fait qu’elle soit à l’écoute et compatissante…? dans ce cas là vous aurez plus d’attirance pour les profils de femmes « F » (Feeling)

    Il faut simplement comprendre que naturellement il est logique d’être attiré par des traits de personnalité.
    Par contre, votre attirance n’est pas liée à votre « type » MBTI.

La morphopsychologie

1 – Qu’est-ce que la morphopsychologie ?

C’est une science et un art qui exigent des connaissances, mais aussi la faculté d’interpréter avec justesse des formes en évolution dynamique, correspondant à des traits de personnalité qui, eux-mêmes, se modifient sans cesse. 

Jean Gaussin

Discipline rattachée aux Sciences Humaines, la morphopsychologie  est une méthode d’analyse de la personnalité qui établit un rapport entre 

  • la forme du visage (“morphê”), 
  • la personnalité (psukhê = âme et lógos = discours, parole ) et 
  • l’environnement.
Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches

La morphopsychologie se pratique sous forme de portraits réalisés par un morphopsychologue.

Grâce à une méthode rigoureuse d’observation du visage, le praticien en morphopsychologie déduit des traits de personnalité.

La morphopsychologie explique ce qui motive les actions,  les comportements et les attitudes humaines.

L’originalité de la méthode du Dr Corman réside dans le fait qu’il n’a pas séparé l’étude du visage de celle de l’environnement.  

La morphopsychologie est-elle une typologie
Oui parce qu’elle définit des types qui servent de points de repère
Non car elle se défend d’enfermer les individus dans des cases. 

La morphopsychologie est-elle une thérapie
Non, c’est une méthode précise d’analyse de personnalité qui met en lumière des motivations, des aptitudes, des forces et des points de fragilité

Cette méthode d’analyse débouche la plupart du temps sur une une prise de conscience, qui mène parfois à des changements de vie

Origines

Le psychiatre Louis Corman a fondé la morphopsychologie dans les années 30.
Il s’est inspiré des travaux et des expériences de ses prédécesseurs qui ont posé les bases de la méthode (Aristote, Hypocrate, Lavater, Gall, Sigaud, Kretschmer et Sheldon.

A la différence de la plupart d’entre eux, Louis Corman a établi la morphologie du visage seul et non du corps entier.

Bien que l’étude des visages existe depuis plus de cinq mille ans, son application rationnelle et méthodique est récente.

Louis Corman : père de la morphopsychologie
Louis Corman

La morphopsychologie pour qui ? 

La morphopsychologie s’adresse à toute personne qui souhaite faire les bons choix,  pour optimiser sa vie dans tous les domaines : personnels, professionnels et relationnels.

Illustration : Gerd Altmann

Voici quelques exemple de personnes à qui la morphopsychologie peut apporter son aide : 

  • un chef d’entreprise qui veut construire ses équipes sur la base de la complémentarité des aptitudes et des compétences
  • un adolescent qui ne trouve pas sa place
  • un  couple qui veut s’assurer de la solidité de sa relation, qui débute
  • un enfant qui rencontre des difficultés scolaires inexpliquées
  • un parent qui veut débloquer une situation de crise dans la famille
  • quelqu’un en reconversion professionnelle
  • un formateur pour  connaître les motivations, les moteurs et les freins de ses élèves
  • un vendeur pour découvrir le  besoin réel du prospect et le satisfaire….

Que vous apprend la morphopsychologie ?

La morphopsychologie vous permet d’appréhender ce qui échappe à la conscience c’est-à-dire :

  • découvrir votre nature profonde
    Votre nature profonde, c’est la personne que vous êtes réellement, celle qui se cache derrière le masque social que vous portez. 

Illustration : Gerd Altmann
  • connaître vos besoins essentiels
    Les besoins dont je vous parle ici, sont ceux dont vous n’avez  pas conscience : par exemple, besoin de sécurité (matérielle, relationnelle…), besoins de liberté, d’indépendance, de décider…

    La morphopsychologie vous permet d’identifier ce besoin ou ces besoins.
    Tant qu’un besoin essentiel n’est pas satisfait, il se manifeste, car votre cerveau en fait une priorité. Or, la manifestation d’un besoin non assouvi peut induire des comportements singuliers auxquels vous ne trouvez pas d’explication.

    On ne peut pas ignorer un besoin.

    Quand un besoin n’est pas comblé, une lutte intérieure s’installe. Elle requiert une grande quantité d’énergie vitale.
    A la longue, et en fonction de votre nature, votre réserve de force vitale peut diminuer dangereusement.
    Vous pouvez être  sujet à des états de fatigue inexpliqués, à de l’asthénie voire même à de l’épuisement.
  • comprendre votre fonctionnement inconscient
    Nombre de vos réactions sont indépendantes de votre volonté. Vous êtes dans l’incapacité d’expliquer ce qui motive réellement  vos actions,  vos paroles ou vos pensées

    La morphopsychologie vous indique quelles sont vos motivations profondes
  • vous accepter.
    Vous jugez négativement tel ou tel aspect de votre personnalité et vous ne voyez que vos défauts.
    En morphopsychologie sachez il n’y ni qualité ni défaut, mais des caractéristiques aux aspects positifs et négatifs.
  • reprendre confiance en vous
    Des aptitudes
    insoupçonnables et jusqu’alors inutilisées vous sont révélées.
    Vous découvrez vos points forts et vos limites et vous prenez conscience de vos prédispositions. 

2 – Comment se déroule le portrait ?

Comme pour n’importe quelle discipline, vous prenez tout simplement rendez vous avec un morphopsychologue.

Illustration : Gerd Altmann

Il  va vous demander ce qui motive le rendez-vous.

Est-ce pour une analyse de personnalité dans l’objectif de mieux vous connaître ?
Avez vous une thématique particulière à aborder, une question ou un choix à faire ? (choix de carrière,  projet de vie, déblocage d’une situation conflictuelle, choix d’orientation pour votre enfant…). 

Le portrait morphopsychologique est un travail de synthèse et d’analyse 

L’entretien avec le  morphopsychologue est privé et confidentiel.

Il commence par une observation minutieuse de votre visage, de face, de profil et de trois quart. Il prend quelques notes.

La restitution de son analyse est immédiate.
Il vous  explique ce qu’il a constaté et ses déductions par rapport à vos tendances comportementales.
Très rapidement une discussion s’instaure, au cours de laquelle vous allez valider ce qu’avance le praticien.

Il est judicieux d’enregistrer votre entretien pour le ré-écouter “à froid”. Une restitution écrite est également proposée.

Le portrait peut également se réaliser sur dossier. Vous envoyez des photographies de qualité (c’est indispensable sinon le portrait ne sera pas exact). 
Le morphopsychologue établit son rapport par écrit et vous l’envoie par mail ou sur papier.

Y sont détaillés l’analyse comportementale et psychologique ainsi que les aptitudes cérébrales, relationnelles et physiques.
Certains morphopsychologues réalisent le portrait via Skype avec envoi préalable de photographies.
La restitution est immédiate avec possibilité de rapport écrit.

Et après ?

 La morphopsychologie vous aide à décider

Photo : Arek Socha

Toutes les informations digérées, vous savez exactement ce qui est bon pour vous. 

Maintenant que vous connaissez votre nature profonde, posez vous des questions et décidez d’agir dans votre intérêt. 

La morphopsychologie vous offre la possibilité de faire de vrais choix de vie
Cela ne signifie pas qu’il faut tout envoyer au loin. 

Non l’idée c’est qu’en tenant compte des exigences de la vie, vous soyez en mesure de faire les meilleurs choix dans tous les domaines de votre existence.

Demandez vous, par exemple, ce qui, dans votre vie actuelle,  ne respecte pas votre nature.
Changez
ou adaptez votre mode de vie pour tendre vers l’harmonie et l’épanouissement.

Vous avez identifié vos véritables besoins, vous pouvez alors les accorder à vos envies et décider quand, comment et quoi faire pour les satisfaire.

Autorisez vous à être authentique et laissez tomber les masques sociaux, soyez vous-même.

Êtes-vous fait pour vivre à la campagne, à la ville , sur une ïle déserte ou en expatriation ?
Seul, en couple en colocation, en communauté ?

Que pouvez vous faire professionnellement pour être en adéquation avec vos aptitudes, vos motivations et votre personnalité ?

  • formation ?
  • reconversion ?
  • mission humanitaire ?
  • devenir formateur ?
  • prendre un congé sabbatique ?…
Illustration : Hungary
  • Quelles sont les relations qui sont bonnes pour vous ?
  • Qui est-il préférable d’éviter ?
  • Comment adapter votre communication
  • Avec qui avez-vous le plus de chance de développer de bonnes relations ?
  • Qui fait partie de votre milieu d’élection ?

Comment allez vous gérer vos limites ?

Et les loisirs. Qu’elle est l’activité dans laquelle vous allez le plus :

  • vous épanouir,
  • être adroit,
  • gagner ?
  • être le meilleur ?
  • en individuel, en équipe ?

A toutes ces questions, la morphopsychologie apporte des réponses, mais c’est vous qui décidez !

Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches pour converger vers le même but

En résumé je dirai que Morphopsychologie et le modèle MBTI sont à la fois différents et complémentaires.

Ces deux méthodes de connaissance de soi ont la même approche bienveillante de l’être humain dans son unicité et sa complexité. 

Chacune a le même objectif, celui d’amener l’individu à une prise de conscience et une acceptation de lui-même nécessaires pour initier des changements bénéfiques.

Katherine Cook Briggs et Isabel Briggs Myers

Les différences résident principalement dans la forme. 

Le profil MBTI est déterminé selon des réponses à un test.
L’individu participe donc à la détermination de son profil de manière consciente.
La Morphopsychologie ne le fait pas intervenir dans l’analyse.
L’avantage est de rendre possibles des portraits postumes (dès lors que l’on dispose de d’éléments graphiques nombreux et de qualité).

Le profil MBTI ne peut pas être déterminé avant l’âge adulte.
La morphopsychologie analyse les visages quel que soit l’âge.

La morphologie du visage évolue avec le temps et en fonction du “vécu”. L’analyse morphopsychologique est très nuancée car elle tient compte de l’hérédité, de l’environnement et des circonstances de vie. Elle s’appuie sur une typologie de référence et construit son analyse sur les alliages de types et éléments de compensation.

Le Profil MBTI, est défini pour une fois pour toutes et s’appuie sur une typologie basée sur des tendances prédominantes.
Même s’il n’enferme pas dans des cases, pour autant, les combinaisons de profils (alliages de types) offrent une palette de nuances moins étendue.

Le Modèle MBTI permet de développer ce qui n’est pas une disposition naturelle et ainsi d’évoluer vers une meilleure version de soi-même. “La signature motrice” qui est présentée dans la vidéo en est une parfaite illustration.
La morphopsychologie s’attache d’avantage à adapter l’environnement à la personnalité profonde dans l’objectif d’atteindre un épanouissement total.

Morphopsychologie et Modèle MBTI : deux approches pour un résultat optimal

Je serai tentée de résumer ainsi :

  • le Modèle MBTI vous révèle des informations sur votre personnalité qui vont optimiser vos possibilités tous azimuts.
  • La morphopsychologie vous permet de trouver les conditions qui vous sont personnellement favorables pour optimiser votre vie dans tous les domaines..

J’ai rempli que questionnaire test et mon profil MBTI corrobore toutes les informations de mon portrait morphopsychologique.

Ce que je trouve formidable, c’est que les informations ne sont pas de même nature, du coup c’est un véritable tour à 360° de votre personnalité et de vos possibilités.

Il me reste à remercier Nicolas du blog developpersaconfiance.com de nous avoir éclairés sur le modèle MBTI.
Franchement, allez voir son blog , vous y découvrirez des informations et des astuces pour oser, avoir confiance en soi.


Et je ne vous parle pas de ses videos ! D’ailleurs Nicolas, si tu lis ces lignes “mais comment fais-tu pour dénicher ces trésors ?”.
Ma vidéo préférée concerne l’importance de réaliser ses rêves. Il s’agit d’une interview dans laquelle Jacques Brel y tient des propos à la fois touchants et tellement lucides.

J’espère que cet article vous a intéressé, laissez moi vos commentaires et aussi à Nicolas sur son blog, ça fait toujours plaisir !

En attendant, 

Soyez vous-même et cultivez la différence

@+ Isabelle

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Morphopsychologie et Modèle MBTI deux approches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *