Choisir son lieu de vie idéal quand on est extraverti

Choisir son lieu de vie idéal quand on est extraverti

Parmi les décisions importantes que nous avons à prendre, choisir son lieu de vie idéal est sans doute la plus délicate. 

Songez à ce que représente l’endroit où vous vivez.

Pourquoi est-il à la fois un phare, un port d’attache et un refuge ?

Mesurez le pouvoir que ce lieu a de rendre heureux.

choisir son lieu de vie idéal

Comment faire pour bien le choisir, pour ne pas se tromper ? Être sûr ? Éviter une décision malencontreuse ?

Auprès de qui aller demander conseil ? Où chercher ? Dans les livres ? Sur Internet ?

Pour faire le bon choix, il est nécessaire de détenir les bonnes informations

Et quand je dis les bonnes informations, il s’agit de celles qui permettent de choisir avec objectivité ce qu’il y a de meilleur pour soi-même.

La mauvaise nouvelle : c’est qu’on ne peut pas y avoir accès sans aide. Pourquoi ?
Parce que notre personnalité profonde, celle qui se cache derrière les rôles sociaux que l’on interprète, échappe à notre conscience.

La bonne nouvelle c’est que je connais la solution : c’est la méthode morphopsychologique.

choisir son lieu de vie idéal

La morphopsychologie permet, grâce au décryptage des traits du visage, de révéler votre nature authentique. Et bien au-delà elle décèle, chez chacun, les motivations, les aptitudes et les besoins essentiels.

Autant d’informations cruciales, qui me permettent (puisque j’exerce cette discipline) d‘aider chaque personne, à choisir son lieu de vie idéal.

Qui est concerné ?

Toutes les personnes qui ont pour projet de déménager et quel que soit le motif. Il peut s’agir également de jeunes adultes qui s’apprêtent à quitter le foyer familial. 

Qui est concerné par le choix du lieu de vie idéal

Le morphopsychologue intervient quand la moitié du chemin est faite, c’est-à-dire lorsque la décision de changer de lieu d’habitation est prise.

Il appartient alors à chacun de transformer cette décision en action gagnante c’est-à-dire en faisant le choix le plus pertinent.

Choisir son lieu de vie idéal en optimisant les critères

Il est très important de bien comprendre le sens que je donne à l’expression “lieu de vie idéal”.

Dans mon approche, le lieu de vie ne se réduit pas à un espace où chacun réalise ses activités quotidiennes. Ma conception est plus large elle comprends bien sûr l’habitation elle-même, mais aussi le lieu géographique et l’environnement (social, culturel et économique).

Et quand j’emploie le mot idéal, ce n’est pas au sens de parfait. Dans ce contexte particulier choisir son lieu de vie idéal, c’est découvir le meilleur endroit pour être heureux.

choisir son lieu de vie idéal en optimisant ses critères


Celui qui offre la plus grande satisfaction et qui procure les plus grande joie, au regard des aspirations profondes de l’individu.

Deux exemples de personnalités types

choisir son lieu de vie idéal d'après sa personnalité

Cet article qui s’appuie sur l’exemple de deux personnalités types est traité en deux parties.
Dans la première partie (l’article d’aujourd’hui) je mets en évidence les caractéristiques de la personnalité de l’Extraverti qui me permettent de l’aider à choisir son lieu de vie idéal.

Dans l’article de la semaine prochaine, c’est la personnalité de l’Introverti qui sera analysée.

Pour chaque personnalité je vous indique précisément ce qui dans leur caractère me permet de déterminer quel est l’endroit le plus épanouisant.

Vous allez forcément retrouver vos principaux traits de caractère dans les descriptions de ces deux personnalités. En effet chacun d’entre nous appartient majoritairement à un de ces deux types prédominants.

Les portraits que j’ai dessinés représentent différentes variantes physiques du même type de caractère.
Les visages des personnes représentées correspondent aux personnalités de l’Extraverti et de l’Introverti qui, je vous le rappelle existent rarement à l’état pur.

1ère partie : Choisir son lieu de vie idéal quand on est de type Extraverti

choisir son lieu de vie idéal

Voici ce que l’on peut résumer de la personnalité de l’Extraverti.

La personne de type Extraverti a besoin de s’exprimer et de se dépenser. Sa vie est tournée vers l’extérieur. A l’aise dans la vie son attitude est ouverte, sociable et accueillante. Très bien inséré dans son milieu avec lequel il fusionne ; son monde est celui des réalités concrètes.

C’est un homme de terrain qui est optimiste et bien dans sa peau. Conformiste et conservateur il obéit aux coutumes et respecte les règles de vie en société. Il déteste les conflits et se plie aux circonstances.

Pour en savoir d’avantage et si vous ne l’avez pas déjà fait, téléchargez mon livre gratuit “décrypter un visage en 7 étapes”.

Caractéristiques morphologiques du visage de l’extraverti

Caractéristiques morphologiques du visage de l’extraverti
Type Extraverti – caricature
  • Visage aussi large que haut ( sa forme tend vers le rond ou le carré à angles arrondis)
  • Rondeurs des formes
  • Ouverture des récepteurs sensoriels
    – les yeux bien ouverts sont à fleur de visage, voire globuleux
    – les narines sont ouvertes
    – la bouche est tendre et s’ouvre largement dans le sourire

La personnalité de type extraverti trouve sur place le milieu qui lui convient

La personnalité de type extraverti trouve sur place le milieu qui lui convient

L’Extraverti, on l’a vu, est conformiste. Très attaché à la tradition, il est INSÉPARABLE du milieu où il a grandi.

Les valeurs du terroir, de la famille, l’endroit où il est né, son pays, sa région et même son quartier sont très importants à ses yeux.

L'extraverti n'est pas heureux s’il s’éloigne du milieu qui lui est familier

La première chose à prendre en compte, est donc qu’il n’est pas heureux s’il s’éloigne du milieu qui lui est familier. En effet, il est dépendant de ce qui l’entoure (il est tellement en communion avec son environnement qu’il ne fait qu’un avec lui).

On peut dores et déjà écarter l’expatriation à l’Étranger ou à l’autre bout du pays,  d’autant qu’il n’a pas l’esprit d’aventure.

Il trouve là où il est le milieu qui lui convient.

Pour autant, il peut quand même envisager de demeurer à l’Étranger à deux conditions : si c’est provisoire ET si cela conditionne son ascension sociale.
Car l’Extraverti a besoin de prouver sa valeur, d’être reconnu, admiré voire décoré. 

Pour les mêmes raisons, il ne peut pas s’épanouir dans le nomadisme. Les caravanes, les péniches et les virées “sacs à dos“, c’est bon juste pour les vacances !

Il ne peut vivre seul

L’Extraverti supporte mal la solitude. Il a besoin de contacts sociaux constants, aime être en groupe et vivre entouré.

Assez tôt il se marie et fonde une famille, “sa tribu” qui peut être nombreuse car il voit tout en grand.

choisir son lieu de vie idéal quand on est extraverti

Vous l’aurez compris la vie d’ermite n’est pas pour lui ;D

Imaginons qu’il hérite de la ferme familiale (plusieurs hectares), située  au milieu des champs. Pas de voisin à moins de 5 km.
Peut être que sous la pression de la famille ou par envie de prestige il finit par y emménager.

Pourtant ce choix est malheureux car c’est à l’opposé de sa nature profonde. Il ne peut pas s’y épanouir.

SAUF si d’avance il a décidé de s’impliquer dans la vie communale, peut-être même de devenir maire du village. Alors ce choix devient pertinent.

De par sa fonction, il est toujours au contact des autres, en réunion, sur le terrain, chez ses copains, à faire la fête ou à organiser des évènements.

Là, il est satisfait et épanoui, car ses contacts seront constants, il rend service et se sent valorisé.
Son optimisme, sa bienveillance et sa générosité peuvent s’extérioriser librement et en retour il reçoit sympathie et considération. Il est comblé et son besoin de s’extérioriser est assouvi.

Vous saisissez comment un même endroit, peut se révéler épanouissant ou négatif selon les choix de vie ?   

   

La quantité plutôt que la qualité

Dans tous les domaines de sa vie le type extraverti privilégie la quantité à la qualité. C’est un gourmand, qui a de grands besoins de posséder et de se multiplier (famille nombreuse). Il aime les grosses voitures et les grandes maisons. Il rêve grand et il voit grand.

Choisir son lieu de vie idéal quand on est extraverti

En terme d’habitat, l’Extraverti évite de passer par la case “studio”, quitte à quitter tardivement le foyer familial. Il lui faut au minimum un appartement de trois pièces cosy , ou un pavillon. Enfin au début…

Je dis au début car chez lui l’instinct d’acquisivité est le plus développé. 

Accumuler,  acquérir plus de biens,  multiplier les possessions et gagner de l’argent fait partie de son fonctionnement naturel.

Cet instinct se double d’une certaine tendance à vouloir afficher les signes extérieurs de sa réussite sociale pour se faire valoir.

 chez l'estraverti l’instinct d’acquisivité est le plus développé.

Dès qu’il en a la possibilité, il achète une grande, grosse et belle maison, qui ne passe jamais inaperçue. Comme tout conformiste qui se respecte il suit la mode pour être conforme à son milieu. Il rivalise donc avec ses voisins en matière de volets dernier cri, portails, terrasses et autres systèmes d’alarme….

Plutôt la ville ou la campagne ?

L’extraverti s’adapte très bien au milieu de vie.

L’extraverti s’adapte très bien au milieu de vie. 

Son lieu idéal de vie est celui où il…

  • connait tout le monde et tout le monde le connait
  • peut rendre service,
  • discuter, raconter des histoires
  • organiser des fêtes
  • partager les plaisirs de la vie
  • se met en avant

Autant dire que dans ces conditions, la ville lui convient aussi bien que la campagne pourvu que l’endroit soit vivant et animé et convivial.

l'extraverti a besoin d'une vie sociale riche

On peut l’imaginer dans un lotissement à la campagne à condition que les parcelles ne soient pas éloignées les unes des autres pour favoriser les contacts et les échanges entre voisins. Chaque célébration de fêtes est alors prétexte à lancer des invitations, organiser des barbecues et faire la fête.

Un quartier vivant dans une ville de banlieue peut aussi bien faire son bonheur : il participe aux activités socio-culturelles organisées par la mairie, s’inscrit à un club de sport, fait partie des représentants des parents d’élèves…. Sa vie sociale est riche, il cotoie beaucoup de monde.

En revanche, les quartiers très calmes, les villages ruraux, les lieux-dits sont à écarter : pas assez d’opportunité de vie sociale.

Et la vie communautaire ?

Par certains côtés, la vie communautaire peut lui correspondre : vivre en groupe au quotidien, partager les moments conviviaux, éprouver le sentiment d’appartenance à la communauté… Mais c’est une satisfaction éphémère et de surface.

En réalité, le type extraverti n’est pas desinteressé de nature. Certes généreux il ne perd jamais de vue son intérêt propre. Et cela quelles que soient les circonstances.

Par ailleurs il n’a pas assez de retenue pour partager dans la sérénité le quotidien d’un groupe. En effet, il ne peut pas s’empêcher d’extérioriser spontanément ce qu’il ressent et ce n’est pas compatible avec ce mode de vie.

Maison individuelle ou appartement ?

le choix du lieu de vie idéaldépend du contexte socio économique.

Les deux sont envisageables tout dépend du contexte socio économique

Par exemple, un grand pavillon dans une ville dortoir, sans centre ville, ne peut pas rendre heureux notre Extraverti.

Pas plus d’ailleurs qu’un bel appartement au dernier étage d’un immeuble de 25 étages avec une dizaine d’appartements sur le même palier. Les contacts sociaux y sont difficiles à tisser, quant à créer un climat bon enfant et solidaire, c’est pure illusion.

Néanmoins, s’il a acheté cet appartement en copropriété dans l’optique de participer à la gestion de l’immeuble, alors les choses prennent une toute autre tournure.

Cette fois des relations avec les autres co-propriétaires se nouent naturellement par nécessité. Il participe aux réunions, contacte des professionnels (ravalement, travaux, système de surveillance…), s’occupe de la comptabilité…

Et puis des amitiés voient le jour ; il rend service et reçoit de la gratitude en retour etc, etc… Et sa nature profonde d’être comblée.

En bref : pour être heureux et épanoui quand on est extraverti… 

choisir son lieu de vie idéal grâce à la morphopsychologie

Pour que son lieu de vie soit idéal, l’Extraverti :

  • habite à proximité de l’endroit  où il est né et a grandi. (attachements aux valeurs du terroir, de la famille)
  • dans un environnement socio-économique vivant et animé que ce soit à la campagne ou à la ville. (Il a besoin de s’exprimer et de se dépenser)
  • son habitation (maison ou appartement) est vaste, voyante, fonctionnelle, équipée dernier cri avec toutes les commodités : parking, jardin, terrasse, ascenseur… (Sens pratique, vision concrète du monde )
  • son chez lui  est situé dans un quartier, un lotissement ou une résidence car il a besoin de voisinage. (Il ne supporte pas de vivre seul, a besoin d’être entouré et reconnu).

Conclusion de la première partie

Le  type  de personnalité extravertie  que je viens d’évoquer est volontairement extrême car il facilite la compréhension de la méthode.

Il existe en réalité une très grande variété de personnalités extraverties dont les caractéristiques sont beaucoup plus nuancées comme en témoignent les portraits dessinés.

L’objectif de cet article est de vous montrer en quoi la morphopsychologie aide concrêtement à choisir son milieu de vie idéal.

J’espère que vous avez apprécié de lire cet article. Laissez-moi vos commentaires et vos questions en complétant le formulaire de contact.

Dans l’article de la semaine prochaine je me prêterai au même exercice pour la personnalité Introvertie.

En attendant,

Soyez vous-même et cultivez la différence !

@+ Isabelle

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Choisir son lieu de vie idéal quand on est extraverti

  1. Merci Isabelle pour cet article qui nous fait découvrir encore un peu plus l’immense étendue des possibilités qu’offre la morphopsychologie !! C’est dingue de voir le type “d’extensions” et de liens “pratiques” que tu fais avec ton savoir… Génial ! ça promet encore de belles découvertes ! J’ai hâte de lire tes prochains articles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *